trouver des professionnels de la maison et du jardin avec Avantages Habitat

Trouvez le bon PRO !

sur le Rhône (69), l'Isère (38) et l'Ain (01)

Isoler par l'extérieur

Plus répandue en Allemagne qu'en France, l'isolation extérieure consiste à envelopper le bâti d'un manteau isolant.
Les experts s'accordent à dire que les performances sont meilleures.

Deux procédés surtout sont mis en oeuvre.

Le premier utilise des enduits minces ou hydrauliques. Il se compose d'un isolant collé sur le mur, à l'extérieur de l'habitation (généralement, du polystyrène expansé), que l'on recouvre d'un enduit spécifique (armé d'un tissu de fibre de verre), puis de l'enduit de finition. Posé de deux couches, l'enduit mince forme une pellicule de 3 à 5 mm d'épaisseur. Il est collé, mais si le support ne le permet pas, une fixation mécanique s'impose. Le procédé est presque similaire pour un enduit hydraulique, à la différence que l'enduit est alors projeté sur un treillis pour former une épaisseur de 15 à 20 mm.

La seconde technique consiste à poser un bardage rapporté ou une ossature recouverte d'un parement extérieur.
L'isolant (polystyrène, laine de roche, laine de verre...) est d'abord fixé au support.
Puis il reçoit le parement (pierre mince, bois, ardoises, bardeaux ou PVC...).
Il existe aussi des solutions prémontées en usine prêtes à être fixées sur les parois.
Dans les deux cas, il est important de s'assurer de l'efficacité du système de fixation-adhésion de la colle, ancrage des accroches, etc.
Cette efficacité dépend des caractéristiques et de l'état du mur.

A noter : le poids du revêtement et de l'isolant ainsi que les effets du vent sont à prendre en compte.
Selon l'Ademe, seuls des systèmes sous Avis technique délivré par le CSTB doivent être employés pour garantir la pérennité et les performances nécessaires aux ouvrages de façade.


Accueil | Articles Maison | Mentions légales | Plan du site | Contact | © 2007-2017 Marketing Développement